skip to Main Content
232 avenue du Prado - 13008 Marseille - 04 88 60 52 14

Chirurgie endoscopique du rachis : une technique chirurgicale innovante proposée à l’IMeD

La chirurgie du rachis en endoscopie est une avancée majeure dans le domaine de la chirurgie de la colonne vertébrale. Cette technique permet d’aborder les problèmes rachidiens tout en minimisant les douleurs après l’intervention et en réduisant le temps de récupération.

Cette méthode utilise un endoscope, un tube fin équipé d’une caméra et d’outils chirurgicaux, permettant au chirurgien d’accéder à la colonne vertébrale par de petites incisions, tout en ayant une visualisation précise en temps réel sur un écran vidéo. Cette approche offre ainsi une précision chirurgicale accrue tout en minimisant les dommages aux tissus environnants.

Avantages de la chirurgie du rachis en endoscopie

  • Minimisation des incisions/cicatrices : L’un des principaux avantages de la chirurgie en endoscopie rachidienne est la réduction significative des incisions cutanées. Cela permet de minimiser les traumatismes pour les tissus environnants et réduit les risques d’infection.
  • Moins de traumatisme pour les tissus : La technique endoscopique permet de travailler à travers de petites incisions, ce qui réduit la nécessité de détacher les muscles du dos. Cela entraîne moins de douleur post-opératoire et une récupération plus rapide.
  • Réduction du risque de saignement : Moins d’incisions et de traumatismes signifient également un risque réduit de saignement excessif pendant la chirurgie.
  • Réduction du risque d’infections : Les incisions plus petites réduisent également le risque d’infections post-opératoires, ce qui est essentiel pour une récupération rapide.

Avantages lors de la récupération post-opératoire

  • Séjour hospitalier plus court : La plupart des patients ne nécessitent qu’une brève hospitalisation après une chirurgie du rachis en endoscopie, généralement moins de 24 heures.
  • Réduction des douleurs post-opératoires : Moins d’incisions signifient également moins de douleurs post-opératoires. Les patients ressentent généralement moins d’inconfort après la chirurgie.
  • Retour à une vie normale plus rapide : En raison de la minimisation des traumatismes, de nombreux patients peuvent retourner à leurs activités normales plus rapidement qu’avec d’autres procédures chirurgicales conventionnelles.

Pathologies pouvant être traitées par chirurgie endoscopique

La chirurgie du rachis en endoscopie peut être utilisée pour traiter une variété de problèmes, notamment :

  • Hernie discale : Cette technique peut être utilisée pour retirer une hernie discale comprimant les nerfs rachidiens, soulageant ainsi la douleur et les engourdissements.
  • Sténose canalaire : La sténose canalaire, caractérisée par le rétrécissement du canal rachidien, peut être traitée en élargissant l’espace à l’aide de l’endoscope.
  • Spondylolisthésis : La chirurgie en endoscopie du rachis peut également être utilisée pour certains cas de spondylolisthésis.
  • Hernie foraminale : Une hernie foraminale se produit lorsque le disque intervertébral comprime le trou de conjugaison par lequel les racines nerveuses sortent de la colonne vertébrale. La chirurgie en endoscopie peut être utilisée pour retirer la hernie et soulager la pression sur les nerfs.
  • Scoliose : La scoliose est une courbure anormale de la colonne vertébrale. Dans certains cas, la chirurgie en endoscopie peut être utilisée pour décomprimer un nerf écrasé et/ou élargir le canal rachidien sans avoir recours à une intervention chirurgicale majeure.
La principale différence réside dans les incisions. La chirurgie en endoscopie utilise de petites incisions et un endoscope pour visualiser et traiter les affections du rachis, tandis que la chirurgie traditionnelle implique de plus grandes incisions.
Non, la chirurgie en endoscopie du rachis n’est pas toujours la meilleure option pour chaque problème rachidien.Votre chirurgien évaluera votre cas spécifique pour déterminer l’approche la plus appropriée.
La durée de récupération peut varier en fonction de la complexité de la procédure et de la condition individuelle du patient. Cependant, de nombreux patients peuvent retourner à leurs activités normales dans un délai plus court par rapport à la chirurgie traditionnelle.
Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe des risques potentiels. Ces risques doivent être discutés en détail avec le chirurgien avant la procédure.
La capacité à reprendre les activités normales dépend de la récupération individuelle du patient et des recommandations du chirurgien. Certains patients peuvent reprendre leurs activités plus rapidement que d’autres.
Back To Top